L’accès direct authentifié, souhaité par les Fintechs, est officiellement reconnu par les actes de niveau II de la DSP 2

Après plus de deux ans de tractations qui ont vu s’opposer les banques traditionnelles et les Fintechs, les standards techniques de la Directive sur les services de paiement (DSP2) relatifs à l’authentification forte et aux normes de communication ont été validés officiellement.

France Fin cette décision des instances européennes.

Les dernières négociations autour des actes de niveau II de la DSP2 (RTS – Regulatory Technical Standards) ont montré la détermination des Fintechs européennes à obtenir des normes techniques sécurisées qui garantissent l’innovation.

Les standards récemment validés concrétisent les avancées majeures de la DSP2 pour :

établir une concurrence équilibrée sur le marché européen des paiements et des services financiers, permettant aux Fintechs d’être technologiquement indépendantes des banques et limitant un éventuel hyper-contrôle sur les nouveaux entrants ;
placer les consommateurs au coeur du processus de contrôle de leurs données personnelles, respectant ainsi l’esprit initial de la DSP2 et du Règlement général sur la protection des données ;
soutenir l’innovation Fintech en Europe, afin de créer les champions numériques de demain ;
instituer un nouveau climat favorable aux Fintechs européennes, à l’aide d’un cadre réglementaire propice à leur développement. Et notamment en ce qui concerne les interfaces de programmations (API) qui devront être adoptées par le marché pour valider leur qualité et performances.

« Si les règles d’aujourd’hui se limitent aux comptes de paiement, la Fintech française et européenne est convaincue que les innovations de la DSP2 devraient s’appliquer à tous les comptes des Européens pour leur donner un vrai pouvoir sur la gestion de leur finance personnelle … c’est le sens de l’histoire, c’est le sens de l’innovation numérique, c’est le souhait des consommateurs … » déclare Alain Clot, Président de France FinTech.